Les nouvelles technologies : nouveau levier d’investissement

Cet article est là pour t’aider à augmenter ton niveau de vie, afin que tu puisses passer plus de temps sur ce que tu aimes vraiment. Je sais que les nouvelles technologies, c’est intrigant, mais cela peut aussi être déroutant, et même intimidant.

Du coup, je vais essayer de prendre de la hauteur pour faire une explication qui soit accessible à tous les niveaux.

Alors habituellement, quand tu pars sur ce type d’article, on va te parler, voilà, donc ça a été la valeur il y a un an du Bitcoin, maintenant tu vois ça a augmenté jusqu’ici. Bon, je pense que là, le but n’est pas de regarder les courbes et de se dire forcément bon ben voilà, on voit une courbe verte, il faut investir maintenant. Au contraire, je veux vraiment aller à l’encontre de ça, dire vas-y investit puisqu’il y en a d’autres qui investissent et que ça monte. Ce qu’il faut, c’est donner les cartes et comprendre ce que ça peut donner sur le futur. Ça va être plus l’objectif de cette vidéo. Dans la vidéo, je vais répondre également à la crainte qu’il peut y avoir et du coup sur les plans qu’il aura dans le futur.

La première question qu’on me demande, c’est combien il faut pour investir dans le bitcoin. Alors, je pourrai répondre normalement, il n’y a pas besoin de montant minimum pour investir dans le bitcoin. Sauf que, aujourd’hui avec le niveau des frais du bitcoin et ce que tu peux faire avec, je conseillerai environ entre 80 et 100 euros vraiment si on veut commencer avec pas beaucoup.

Alors ça, cette somme, elle va suffire pour pouvoir faire ses premières transactions, sécurisées en bitcoins, vraiment un peu comprendre la blockchain et surtout commencer à faire soi-même. Et du coup, s’il y a des erreurs, eh bien il n’y aura pas trop de perdus. Tu as peut-être vu sur Internet et autres des fois, c’est des articles sponsorisés, mais enfin bon où ils disent voilà : la nouvelle application qui va tuer le bitcoin et autres.

Alors le bitcoin, ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est très très très robuste. S’il est là depuis si longtemps à la première place des cryptomonnaies, c’est qu’il y a une raison. Alors non, ce n’est pas la première cryptomonnaie qui a été créée puisque Ripple existait avant. Mais, le fait est que la répartition des richesses et autres, qui a été faite avec le bitcoin, elle est bien plus équitable et le code dernier est en open source, ce qui fait que tout le monde peut aller regarder comment ça fonctionne et aussi, tu peux consulter le livre des transactions.

Donc tout cela, c’est ouvert et cela fait des forces au bitcoin. Le bitcoin n’a jamais été hacké pourtant crois-moi aujourd’hui, il y en a beaucoup qui aimeraient le hacker étant donné la valeur que cela représente. Mais le bitcoin n’a jamais été hacké du moins au moment où je fais la vidéo. Autre chose aussi, c’est que derrière le bitcoin, tu n’as pas une entreprise ou une personne.

En fait, le créateur ou les créateurs, on ne les connaît pas. Et c’est plutôt un point positif comparé à certaines autres cryptomonnaies dont tu as peut-être entendu parler où pour moi le rôle du créateur. Eh bien, il est beaucoup trop important. Si un jour, il est malade, il éternue où je ne sais pas, il devient fou sur Twitter, eh bien cela peut faire plonger totalement le cours de la cryptomonnaie en question.

Tandis que sur le bitcoin, on ne peut pas avoir cela, étant donné qu’on ne sait pas qui est derrière. Un argument, comment te dire et que déjà entendu, c’est le bitcoin est une pyramide de Ponzi. Alors, la réponse est simple, la réponse est non. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la World Bank. Donc, tu vois, je peux me décharger là-dessus. Je t’ai mis la source juste en dessous avec le PDF.

Eh oui, pourquoi ce n’est pas une chaîne de Ponzi, je ne vais pas tout détailler dessus puisque cela pourrait faire l’objet d’une vidéo entière d’une quinzaine de minutes. Mais en gros déjà, c’est public, tu n’as pas d’entreprise derrière et tu peux te retirer quand tu veux. Donc déjà, ces trois points-là, cela devrait t’aider. C’est vraiment une monnaie. Le bitcoin permet lui de faciliter le transfert de valeur d’une personne à une autre.

Politique, qu’est-ce qu’on va faire si l’État s’en mêle. Cela, c’est quelque chose qui est vraiment typique français si on regarde le bitcoin au niveau mondial. Bon après, il y a d’autres pays que cela concerne, mais les Français ont un petit peu peur de ce que cela va donner au niveau politique. Alors, cela en a fait rigoler certains. Moi, ce que je conseillerai, c’est : il faut continuer à avancer, il ne faut pas attendre que le gouvernement te dise quoi faire. Tu avances et tu t’adapteras et tu verras en temps voulu.

De toute façon, le gouvernement agit déjà, et cela… Enfin, le gouvernement où je ne parle pas que du gouvernement essaye déjà tous de tuer le cash. Pourquoi ? Parce qu’ils veulent te diriger plus vers le système à carte bancaire et le virement bancaire. Il y a des bonnes raisons derrière, c’est que cela permet de contrôler tout ce qui se passe. Donc déjà au niveau espionnage, eh bien, on peut savoir toutes les transactions, établir des profils et autres. Mais cela permet aussi dès qu’on veut de t’interrompre tes moyens de paiement. Parce que si tu n’utilises plus de cash, eux peuvent te couper les vivres, et même te confisquer ton argent.

Tandis que le bitcoin, il ne peut pas être supprimé et on ne peut pas non plus te le confisquer. J’aimerais bien en dire autant de mes euros. À moins que tu donnes ta clé privée, eh bien, ils ne pourront pas te les prendre.

Toujours pas utilisé par le grand public

Alors cela déjà, c’est un bon argument pour voir si tu veux investir ou non-dedans étant donné que ce n’est pas encore une adoption massive. Beaucoup de monde parle du bitcoin et beaucoup moins de personnes en ont. J’ai vu cela. Franchement, j’en ai entendu beaucoup parler, mais tu verras que si tu demandes vraiment, tu as du bitcoin ou pas, il y en a beaucoup moins.

Alors aucune monnaie fiduciaire donc, type franc, euro et autres n’ont duré plus de 50 ans, si je ne me trompe pas. Je regarde quand dollars a été faits. Déjà, les monnaies fiduciaires en général, elles n’ont pas duré plus de 50 ans, quand tu regardes le franc, l’euro, on ne sait pas si cela s’arrêtera un jour. Tandis que si tu possèdes un bitcoin aujourd’hui, dans 10 ans, 20 ans ou 100 ans, tu posséderas toujours un bitcoin.

Ce n’est pas toujours facile de changer de monnaie, quand tu vois au 16e siècle avant ils utilisaient l’or, après on leur a dit : non, non, non, on va utiliser un bout de papier qui te dit voilà, tu as tant d’or et ce sera plus simple. Tu imagines la tête qu’ont faite les gens au début quand on leur a dit non n’utilisent plus l’or, utilisent un bout de papier. Enfin, je ne sais pas et c’est pour cela que l’adoption a mis beaucoup de temps, cela a mis presque 400 ans. Et d’ailleurs, à ce moment-là, la France était plutôt leader sur le sujet. J’aimerais bien qu’on puisse en dire autant très prochainement sur le bitcoin et la blockchain.

La deuxième innovation monétaire qu’il y a eue, c’était avec les cartes bancaires. Donc, on a dit : bon là, tu n’as même plus besoin de ton bout de papier, ne t’inquiètes pas tout est là-dessus et tu seras payé. La carte bancaire a été créée en 1950 et cela commençait à être utilisé globalement en 2000, vraiment à une échelle où il y avait un usage qui était commun.

Pour en revenir sur le bitcoin, alors certes, cela va être un peu difficile pour les personnes qui n’utilisent pas de smartphone et autre puisque c’est aujourd’hui le moyen le plus simple pour payer par exemple chez un commerçant. Tu scannes un code avec ton smartphone et hop, cela va faire la transaction. On va voir comment cela va évoluer, peut-être qu’il y aura un autre outil qui le permettra de le faire plus facilement. Mais du coup moi, je pense qu’on aura une adoption massive qui se fera d’ici 15, 20 années.

L’argument écologique

Alors cet argument-là, il est arrivé après que bon l’argument comme quoi le bitcoin, cela ne sert qu’à s’acheter des produits illicites, ce soit un peu essoufflé. Alors, il faut savoir que le bitcoin, on peut en miner où en veut. On en a besoin d’une source d’énergie électrique, de matériel pour résoudre des problèmes mathématiques donc, du matériel informatique et une connexion internet.

Alors, le bitcoin permet une chose qui est formidable, c’est l’arbitrage. L’arbitrage en gros, eh bien, c’est de regarder là où tu peux acheter le moins cher et revendre le plus cher, en te fatiguant le moins possible. Et c’est pour cela qu’il y a beaucoup de mines de bitcoin qui sont en Chine. Je vais t’expliquer pourquoi. Tu veux établir un nouvel endroit pour produire de l’énergie, eh bien, tu vas faire ton plan d’investissement sur 5, 10 ans même 20 ans.

Parce que le but, c’est de pallier à la demande future, mais aussi à la demande présente. Mais, quand tu vas te construire par exemple un barrage pour produire de l’électricité, tu ne veux pas qu’il réponde seulement aux besoins d’aujourd’hui, mais aussi aux besoins futurs. Et donc, tous les besoins futurs, ils ne sont pas utilisés pourtant, ils peuvent produire cette énergie-là. Du coup, c’est de l’énergie qui est « gaspillée. »

Alors, qu’est-ce qu’on va pouvoir faire ? On va pouvoir aller une petite mine de bitcoin près de ce barrage et donc de produire avec des coûts énergétiques beaucoup plus bas. Ce qui permet au final n’ont pas si on regarde comme cela au bitcoin d’être contre écologique, mais plutôt de promouvoir l’écologie puisqu’il te permet de rendre tous tes projets écologiques d’énergie verte, directement rentable. En plus de cela, aujourd’hui on ne sait pas encore si peut-être demain, on aura un système qui permette de résoudre plus facilement les calculs et donc de consommer moins d’énergie.

Alors, ce qui en fait un actif en fait du bitcoin, mais bien, c’est déjà d’une part que c’est limité à 21 millions la production de bitcoin. C’est écrit dans le code. Cela s’arrêtera juste un petit peu en dessous de 21 millions, mais il ne pourra pas en avoir plus. Donc, il n’y a pas d’inflation déjà sur la monnaie. En plus, c’est une valeur commune. Autant qu’il y a cette confiance-là accordée à cette monnaie, eh bien elle fait office de monnaie, enfin de réserve de valeur. Et c’est à l’échelle mondiale de plus accessible à tous.

C’est vraiment je pense la première fois qu’on a un projet d’une nouvelle technologie ou autre qui est accessibles à tout le monde donc que ce soit aux pays riches, mais aussi aux pays pauvres puisqu’ils peuvent acheter une fraction de bitcoin. Tu n’es pas obligé d’acheter un bitcoin entier. Et donc, c’est mondial partout où il y a Internet, je veux dire, plus tout le monde peut y accéder. Alors pour l’utilisation, OK, on ne peut pas payer son café avec un bitcoin, mais là vers quoi on se dirige plus aujourd’hui au moment où je fais cet article, cela va être vers un bitcoin qui remplace l’or, enfin qui joue plus le même rôle que l’or, ce qui devient donc l’or numérique.

Parce que le bitcoin sert à acheter toutes les autres cryptomonnaies comme on les appelle Alcoin. Et ce qui va se passer en fait eh bien par exemple, tu vas stocker la valeur que tu as créé en bitcoin et au moment où tu as besoin d’acheter quelque chose, tu vas pouvoir convertir tes bitcoins dans une autre cryptomonnaie qui va être par exemple plus rapide et avec des frais qui sont infimes et pouvoir faire ta transaction très rapidement. C’est exactement la même chose qui se passe aujourd’hui.

Tu as un compte d’investissement donc peu importe un livret ou autre plus ton compte courant. Si tu fais bien attention à tes finances personnelles, tu essayes de ne pas garder trop d’argent sur ton compte courant et plus sur le compte d’investissement, étant donné que cela va pouvoir te rapporter de l’argent. Le but de l’argent, c’est de le faire travailler, pas de travailler pour faire de l’argent. Cela, on le sait.

Et donc, quand j’ai besoin de faire un achat, eh bien, je vais déplacer dans mon compte courant et après, je peux faire la transaction. C’est exactement la même chose qu’on verra avec le bitcoin si on continue vers une valeur d’or numérique. Et bien sûr plus il y a d’adoption sur le bitcoin plus sa valeur monte. Il faut vraiment voir, je pense, le bitcoin et les autres cryptomonnaies comme un protocole qui permet de transférer de l’argent via Internet.

Internet a amené beaucoup de choses et on a amené beaucoup de protocoles dessus, comme par exemple : la voix, la vidéo et j’en passe plein d’autres. Mais on n’avait toujours pas trouvé de solution pour la monnaie. Maintenant, on l’a avec la blockchain et le bitcoin. Bien sûr, je conseille de ne pas acheter quand tout le monde te dit d’acheter et de vendre quand tout le monde te dit de vente.

Ce qu’il faut, c’est que toi, tu comprennes ce qui se passe, si tu vois la valeur future ou non, ce que tu en penses et d’agir en conséquence. Mais je ne veux pas te pousser au mouvement voilà, cela commence, cela commence, il faut encore plus investir dès qu’on voit des bougies vertes et vendre dès qu’on voit que c’est dans le rouge. Parce que le bitcoin, il peut baisser de 10, 20, 30 % en un jour et après prendre 60 % le jour d’après.

Pour un investisseur l’objectif, c’est de toujours diversifier son portefeuille et je pense que les cryptomonnaies, cela peut être intéressant. Alors, il ne faut pas y aller non plus à des montants astronomiques, il faut y aller toujours sur ce qu’on est prêt à perdre. Et le bitcoin est intéressant étant donné qu’il va être non corrélé par rapport à certaines autres choses et que pour l’instant, eh bien sûr les chiffres qu’on a il y a de belles perspectives de croissance.

D’ailleurs maintenant, c’est à toi de participer. N’hésite pas à ajouter en commentaire ton argument qu’il soit pour ou contre ? Je ne vais pas te supprimer s’il y a des arguments contre. Tant que cela fait avancer le débat, cela me fait super plaisir. Bon après, si c’est un commentaire haineux, forcément, je vais le cacher puisque cela va ne servir à rien. Mais échangeons en commentaire et c’est là que ça devient intéressant. Toujours est-il que ceux qui prennent des risques sont toujours récompensés, soit en apprenant de leur erreur, soit le risque paye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *